L'ombre des heures

 

Par le biais d’un protocole qui m’amène à exposer mes feuilles de papier émulsionnées de façon systématique, j’enregistre l’ombre d’un gnomon, instrument astronomique qui visualise par son ombre les déplacements du soleil sur la voûte céleste.

 

En répétant la captation des ombres au fil des heures, puis en juxtaposant les cyanotypes les uns aux autres, ces pièces nous offrent l’apparition d’une séquence de traits aux contours imparfaits, l’inscription d’une faille, une idée poétique et méditative du temps qui passe.

 

Quant à l’aiguille, déchirure dans la feuille de papier, métronome absent par lequel vient se fixer l’effet de lumière, elle interroge la nature de l’ombre, ici l’ombre claire qui vient faire basculer le bloc tout entier de couleur bleu azur dans la fragilité.

 

Sans rapport d’échelle, le regard se perd devant ces partitions abstraites. Le temps est suspendu à la rêverie, laissant la réflexion en flottement devant un monde parfois impalpable et abstrait.

 

 

Décalage horaire, 23 avril 2019, 13h01, série L’ombre des heures,

Cyanotypes sur papier coton

100 x 100 cm

Édition unique

 

 

 

 

 

7mai18 - 12h16/13h48

série L’ombre des heures, 2018

Composition de 9 cyanotypes sur papier coton

58 x 58 cm

 

 

 

 

7mai18 - 13h58/15h24

série L’ombre des heures, 2018

Composition de 9 cyanotypes sur papier coton

58 x 58 cm

 

 

 

21 juin 19 - 13h58, 30 avril 19 - 13h54, 2 avril 2019 - 14h00

série L’ombre des heures, 2019

Cyanotypes sur papier coton

54 x 200 cm

 

 

 

 

 

27 septembre 18 - 13h47, 24 octobre18 - 13h40,  20 juin19 - 13h58

série L’ombre des heures, 2019

Cyanotypes sur papier coton

54 x 200 cm

 

 

 

 

 

20 septembre 18 - 11h33/15h29

série L’ombre des heures, 2019

Composition de 30 cyanotypes sur papier coton

100 x 120 cm

 

 

 

 

 

Décalage horaire, 7 mai 2020, 12h35, série L’ombre des heures,

Cyanotypes sur papier coton

100 x 100 cm

Édition unique

 

 

 

 

 

 

 

© THOMAS PAQUET -  all rights reserved